Articles

Un sevrage bienfaisant

 

Me voici au bout de mes trois semaines de retraite. Elles m’ont fait un bien fou car je suis revenue à l’essentiel de ce qui me constitue. Comment pouvait-il en être autrement avec la création de ce nouveau site, c’était une évidence.

Avant-hier, mon mari et moi avons regardé une émission de Capital en replay « Comment devenir riche et heureux, arnaques ou vraies promesses ».

15 signalements à l’association Miviludes concernant un célèbre coach qui croit avoir obtenu le St Graal et 170 signalements concernant d’autres professionnels du même acabit. On vous démontre aussi comment un autre coach canadien arrive à vous manipuler en employant une certaine façon de parler, en utilisant certains décors dans ses vidéos… Bref, c’est affolant mais j’ai aussi compris que mon baromètre interne était encore fiable.

A la lecture du rapport Miviludes 2017, vous vous rendez compte en détail de l’ampleur des dégâts dans l’emploi des réseaux sociaux et dans les secteurs du bien-être, de la formation professionnelle, du coaching et de la spiritualité et médiumnité.

Mon mari ne comprenait pas ma réaction assez virulente face à tout ce monde du business qui vous propose des formations et des stages ou séminaires à des prix exhorbitants. Avec des promesses de tout genre : réussite financière, épanouissement, réalisation exceptionnelle. Il ne comprenait pas non plus la même réaction que j’avais vis-à-vis de toute cette flambée de coachs et d’accompagnants qui ne se sont jamais formés à quoi que ce soit, qui se lancent là-dedans parce qu’ils conseillent bien leur(e) meilleur(e) ami(e) ou parce qu’un soi-disant coach comme eux leur dit qu’ils peuvent le faire et que ce n’est pas compliqué.

Tout comme ces médiums, canals et magicien(nes) qui fleurissent sur les réseaux sociaux et qui s’inventent des dons et une notoriété parce que la spiritualité est à la mode et attire les gens comme des abeilles sur un pot de miel.

Il a fini par comprendre ma réaction quand il a regardé cette émission et lu ce rapport. Il y a quelque chose qui m’horripile profondément, c’est la manipulation, qu’elle soit mentale ou émotionnelle, elle me gave au plus haut point. Et je la repère rapidement. Alors forcément, j’en dérange certaines et certains mais je m’en fiche.

Ce que j’ai choisi

Voilà donc pourquoi je me suis retirée pendant ces trois semaines. Pour m’extraire de tout cela et voir où je me situais et ce que j’ai vraiment envie de faire.

Et dans ce que j’ai envie de faire, c’est de dire ce que je pense même si ça démolit le monde des Bisounours. Ce monde du bonheur que l’on vous vend où certaines émotions sont les bienvenues mais pas les autres. Nous parlerons EMOTIONS !

1 – J’ai envie de revenir à l’essence même de ce qui vous constitue sans se voiler la face. Parce que sans cela, vous continuez à construire et à nourrir de la souffrance en vous et c’est cette souffrance qui vous rend fragile et perméable à toutes ces sollicitations extérieures qui vous font miroiter le paradis. Et hop….. 1700 € par ici ou 10 000 € par là alors que le chemin qui mène vers vous, même s’il est un vrai trésor, ne nécessite pas de payer ces sommes astronomiques.

2 – J’ai choisi de revenir à la simplicité qui était là, chez moi, avant tout ce déballage entrepreneurial dans lequel je me suis épuisée. Ce n’est pas là que je puise mon énergie, bien au contraire. J’ai donc choisi de nourrir le plus possible ce site en y écrivant régulièrement pour vous offrir une autre vision afin que vous puissiez réfléchir et reprendre votre libre-arbitre.

3 – Dans cette simplicité, j’ai aussi choisi de proposer des services simples, ceux que j’ai toujours faits et qui ont donné des résultats. Je les propose à des prix qui me conviennent, qui me semblent justes et abordables. C’est ma vision et mon approche de mon métier de l’accompagnement : ne laisser personne sur le bord de la route. Et c’est ce que je ressens au fond de mon coeur. Il n’est plus question de ciblage, je suis là où j’ai à être.

4 – J’ai aussi choisi de me donner une date butoir, celle du 31 mai 2019. A cette date, si mon activité n’a pas bougé et que j’observe que personne n’a besoin de ce que j’offre, je fermerai définitivement la porte sur mon métier d’accompagnement. Il n’y aura plus ni site, ni réseaux sociaux d’aucune sorte et la vie ne s’arrêtera pas pour autant.

5 – J’ai choisi le retour à ma source et à ce qui me nourrit : la méditation chaque jour. Je n’ai pas de mots pour vous expliquer ce que ça ouvre et fait émerger chez moi mais je sais que c’est là que se trouve le coeur de mon état d’Être. C’est un état que je transporte partout et qui ouvre un espace infini en moi et sur le monde.

Voilà le bilan de ces trois semaines et l’impulsion que vous allez trouver sur Sens et Harmonie.

Belle journée à vous,