• Inspiration

    Méditez au coucher du soleil

    Le contexte : le soir, sur la terrasse, après l’effervescence du repas de famille et la valse des tâches ménagères. Allongée dans l’herbe ou dans une chaise longue, vous vous trouvez un endroit calme. L’exercice : vous devenez spectateur de l’arrivée de la nuit. Vous entrez peu à peu dans l’ombre, avec les mille petits bruits dans l’air, tout près ou au loin. Vous contemplez le ciel et suivez l’apparition des étoiles. Sans oublier de faire un vœu. L’effet : cette façon de se sentir partie prenante de la nuit est une des plus belles façons d’apprendre à faire silence. Vous l’accueillez et vous vous y sentez bien. La nuit offre une qualité…

  • Inspiration

    Méditez au bord de l’eau

    Le contexte : au bord d’une rivière ou d’un lac si vous êtes en vacances. En ville, au bord d’un bassin dans un parc ou un square. L’exercice : vous prenez le temps de vous arrêter même un instant. Et de vous asseoir le corps droit et souple. Vous vous laissez bercer en regardant les plus petits mouvements à la surface. Vous accompagnez le clapotis de l’eau. L’effet : peu à peu, votre esprit est entièrement tourné vers ce clapotis. S’exercer à rester centré dans une sensation visuelle ou sonore est un bon moyen d’entraîner son esprit à la concentration.  

  • Inspiration

    Méditez face à un beau paysage

    Le contexte : en promenade, au détour d’une route, vous découvrez sous vos yeux, un vallon verdoyant, une clairière ombrée, un ciel lumineux… L’exercice : vous vous arrêtez. Vous vous laissez toucher par ce qui s’offre à vous, vous vous ouvrez à la beauté et à la poésie du lieu. Vous accueillez la chaleur et la lumière sur votre peau. En essayant de rester dans une douce immobilité. L’effet : vous devenez témoin de cette beauté et, en même temps, du bien-être que cela vous apporte. Vous sentez que cela vous fait du bien. Vous faites le plein de cette bonne énergie qui va vous nourrir pour la journée.