Articles

Apprendre à vous connaître et à vous accepter

 

Lors du dernier atelier « Coeur de Femme » que j’anime près de chez moi, j’ai demandé à une participante à quoi lui servait son mode de comportement.

Vous savez, les :

– « je suis nulle, je n’y arriverai jamais »
– « j’ai peur d’aller vers les gens »
– « à force de me mettre la pression, je finis par me sentir coupable si je ne finis pas quelque chose ou si je ne passe pas à l’action »
– « de toute façon, c’est normal, comme je suis réservé(e) et que ça a toujours été comme çà, je n’ai pas à parler de çà. Cela fait partie de ma nature »
– « mais de toutes façons, ce n’est pas demain que ça va changer. »
– « je suis en colère parce que je n’arrive pas à faire bouger les choses. »

Les « excusez-moi d’exister » ou « regardez comme je suis une victime de la vie et comment j’aime me maltraiter pour attirer l’attention ».

Oui, je sais, je viens fortement vous percuter parce que c’est impressionnant comment on peut s’emprisonner soi-même dans une attitude qui nous arrange quelque part mais qui nous dessert fortement.
Du genre : « regardez tout ce que je fais pour me remettre en question tout en entretenant ce que je ne veux surtout pas lâcher ».

Il est clair que vous pouvez regarder tous les lives FB que vous voulez, lire une tonne d’articles, vous inscrire à de nombreux groupes et être en adoration devant certaines personnes, ça ne fera pas bouger vos limites si, à un moment donné, vous ne prenez pas la décision de bouger et actionner de nouveaux leviers.

Levez-vous, regardez-vous dans une glace et reposez-vous certaines questions :

  • Pourquoi je suis en admiration devant cette personne ?
  • Qu’y a-t-il chez elle que j’ai envie d’avoir chez moi ?
  • Qu’est-ce que je fais pour développer cela en moi ?
  • Où est-ce que je me remue ?
  • Quelles actions je fais faire à mon corps et non à mon mental ?
  • A quoi me sert mon mental si c’est pour me plomber tout le temps et me seriner toujours les mêmes choses ?
  • Pourquoi je m’abreuve de live, d’articles, de formations ou de bouquins ? A quoi est-ce que ça me sert si je n’en fais rien ?

Voilà déjà quelques questions qui vont sûrement déranger votre ego mais sachez que ce n’est pas lui qui doit mener la barque.
C’est votre Ëtre qui a à reprendre sa place et à se manifester.

Harmonieusement vôtre,